Basse

Professeur: Dominique Muzeau

Moins encombrante qu’une batterie mais tout aussi rythmique, transportable sans l’aide d’une compagnie de déménagement contrairement à un piano et pourtant parfaitement apte à définir une harmonie, propice à toutes les virtuosités dans un registre sonore que les guitaristes rêvent d’atteindre, la liste des possibilités de la basse pourrait être encore longue.

Petite description encyclopédique de la basse pour ceux qui ne connaissent pas encore ce magnifique instrument :

La basse est un instrument amplifié dérivé de la contrebasse reprenant le principe de la guitare électrique. Elle possède généralement 4 cordes (parfois 5, 6, 8 et allant jusqu’à 12).
La guitare basse est accordée une octave plus grave qu’une guitare, et de la même manière qu’une contrebasse (Mi La Ré Sol).

Derrière cette apparente simplicité se cache un instrument au potentiel de jeu immense : walking jazz ou rythmique syncopée funky aux doigts, partie endiablée en slap (technique de percussion au pouce), aller retour au médiator pour les plus rockeurs d’entre nous, tapping main droite pour les plus virtuoses . La basse, instrument indispensable s’il en est, sait tout faire.

Pour les plus septiques d’entre vous, l’écoute de quelques grands musiciens devraient vous convaincre. On peut citer dans un désordre le plus total: Jaco Pastorius (Weather Report), Alain Caron (Uzeb), Victor Wooten (Vital Tech Tones), Dominique Di Piazza (Frontpage), Marcus Miller (Miles Davis), Larry Graham (Sly and the Family Stone), Flea (Red Hot Chili Peppers), John Myung (Dream Theater), Billy Sheehan (Steve Vai), etc.. etc.. (impossible de tous les citer, pardon pour ceux que j’ai omis de cette liste restreinte).

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire